ASTUCES ET CONSEILS

Nos experts du monde des chats Intersand® en collaboration avec Éduchateur vous proposent quelques astuces et conseils pour les nouveaux parents de chats, les amoureux de leur minou et tous les curieux qui pensent à agrandir leur famille.

Accueillir un nouveau chat à la maison

Un nouveau compagnon félin s’ajoutera prochainement à votre famille comptant déjà un ou des chats? Sachez que différentes stratégies peuvent être mises en place afin de maximiser les chances que l’harmonie règne.

Un ami chat?

D’abord, il faut comprendre que le chat est à la base un animal davantage solitaire, mais étant tout de même capable de vivre en groupe si le nombre de ressources suffit à combler les besoins de chacun des membres. Alors, selon le tempérament et les expériences de vie, il y a de fortes chances que la venue d’un congénère dans l’environnement perturbe significativement la routine et génère beaucoup de stress au chat établi en premier. Il s’avère donc primordial que la rencontre entre des chats inconnus se passe doucement et dans le plaisir afin d’accroître les chances que l’entente règne ou, du moins, qu’ils se tolèrent mutuellement.

Le moment des présentations

Que diriez-vous si on vous imposait un colocataire que vous n’avez jamais rencontré, se présentant un soir sans jamais repartir et utilisant d’emblée vos effets personnels? Déplaisant, n’est-ce pas? Il en est de même avec l’ajout d’un nouveau membre de la famille de l’espèce féline. Certes, les personnalités diffèrent et certains chats peuvent devenir très proches et apprécier la compagnie de l’autre. À l’inverse, certains chats ne dormiront jamais côte à côte, ne joueront jamais ensemble, mais il est important au moins qu’ils se tolèrent, car ils partagent le même environnement.

Pour y parvenir, il faut présenter graduellement les chats en isolant le nouvel arrivant dans une pièce avec ses effets personnels. Au fil des jours, le chat sera de plus en plus confortable dans sa pièce et le chat résidant pourra le sentir sous la porte. Quand les deux chats seront confortables et ne démontreront plus de signes qu’ils sont stressés par la présence de l’autre, il sera possible de faire de brèves présentations en utilisant la porte comme barrière pour éviter qu’ils se touchent ou arrivent nez à nez. Toujours  se rappeler que ces séances doivent être agréables pour chacun des individus sans dépasser leurs seuils de tolérance. Chacun doit demeurer à une distance raisonnable de l’autre et il est suggéré d’offrir à chacun un festin gustatif. Ainsi, au fil des jours ou des semaines, il sera possible de rapprocher graduellement les bols l’un de l’autre et éventuellement d’ouvrir la porte et de les laisser se sentir. En procédant de cette manière, les chats sont beaucoup moins stressés et peuvent déduire par association que l’autre félin représente quelque chose d’agréable, car sa présence annonce de l’agrément (nourriture).

Adapter la maison

Les chats peuvent cohabiter si le nombre de ressources est suffisant pour combler les besoins de chacun. Pour le chat, une ressource est quelque chose qu’il utilise ou qui lui rapporte du plaisir. Par exemple, se coucher sur les jambes de Madame sur le fauteuil, les caresses de Monsieur sur le comptoir de la salle de bain le matin, les litières, la nourriture, l’étagère près de la fenêtre donnant une vue imprenable sur les oiseaux dans l’arbre, etc. Toutes des ressources que les individus partageant le même environnement doivent se séparer entre eux et s’entendre sur qui utilise quoi et quand. La déduction est simple, plus il y a de chats dans une maison, plus les ressources doivent se multiplier. Il y aura ainsi moins de situations conflictuelles entre les chats souhaitant s’approprier la même ressource.

Arbres à chats, tablettes en hauteur, accès aux fenêtres et bacs de litière (idéalement un de plus que le nombre de chats) devraient tous être disposés dans des pièces différentes et en abondance dans les maisons où vivent plusieurs chats. Ainsi, plutôt que de se disputer une ressource, ils pourront choisir une alternative.

Favoriser la bonne entente au quotidien

Ce n’est pas seulement au moment des présentations que les chats doivent passer de bons moments en compagnie de l’autre, on peut aussi leur rappeler régulièrement que l’autre est agréable!

Pour y parvenir,  faites en sorte que les chats passent des moments plaisants en présence de l’autre. Par exemple, les repas peuvent être servis côte à côte dans des bols interactifs et des séances de jeu avec bâtons de style canne à pêche peuvent être offertes simultanément de manière à ce que chacun dépense son énergie.

Bref, il n’y a pas de méthode infaillible pour que les chats s’entendent bien, car plusieurs facteurs sont à considérer comme le tempérament, les expériences de vie, l’environnement offert, l’introduction, etc. Heureusement, il est possible pour les adoptants d’agir pour favoriser une cohabitation saine. Dans certains cas, il se pourrait que les conseils personnalisés d’un intervenant en comportement félin ou une évaluation vétérinaire soit nécessaire.